Bonjour à tous,

Je m'attaque aux plinthes de notre escalier, cela fait un moment que ma chère moitié m'y pousse !

L'escalier est en chêne et date au minimum d'une soixantaine d'années sinon plus... Inutile de dire que le bois a fortement bougé. Les marches ne sont ni d'équerres, ni planes, ni d'égale hauteur, ni d'égale profondeur, etc... La tâche ne va pas être aisée !

On trouve très peu d'infos sur le net concernant la réalisation de plinthes d'escalier, domaine visiblement réservé aux pros. J'ai donc quelque peu improvisé !

J'ai choisi d'utiliser du MDF pour sa stabilité dimensionnel, sa facilité d'usinage et de mise en oeuvre et son coût modéré.

Après un petit calcul, je me suis rendu chez mon revendeur de panneau pour acheter 2 panneaux de 240 par 122cm de 19mm d'épaisseur (+/- 45€).

 

Première étape, couper des bandes de MDF de 30cm de large. Le rail de guidage de ma scie ciculaire étant trop court, j'utilise une règle de maçon que je fixe à chaque extrémité grâce à des serre-joints. Ensuite, j'appuie mon rail contre la règle, je procéde à un premier sciage, 

SNB13795

SNB13796

Je déplace mon rail et reprends le sciage

SNB13797

SNB13798

Déplace une dernière fois le rail et je termine de scier

SNB13799

 En procédant avec attention, on arrive à une précision largement suffisante.

Pendant ce temps, ma douce moitiée a relevé des patrons. Pour cela, elle a utilisé du papier-peint blanc (employé d'habitude pour la rénovation des murs) et l'a encollé avec de la colle repositionnable. Elle a ensuite reproduit les contours des marches avec un compas.

SNB13784

Après découpe du papier, vérification en situation.

SNB13785

Les patrons en place dans l'escalier :

SNB13790

Je colle les patrons sur les plaques de MDF avec du scotch double-face.

SNB13816

Détail d'une marche. Vous pourrez voir que chaque nez de marche a demandé plusieurs rajouts en papier pour reproduire fidèlement le profil. Il faut dire que les nezs de marche ont été sciée par les personnes qui ont posé le placo !!! C'est sûr, c'est plus facile comme ça...

SNB13821

 Les découpes ont été faites à la scie circulaire sur rail pour les parties droites (peu nombreuses !) et à la scie sauteuse. J'ai ensuite présenté les plinthes dans l'escalier et procédé à des "réglages" successifs à la ponceuse et à la lime électrique pour limiter le jeu entre les marches et les plinthes.

SNB13854

Les plinthes ne sont pas encore posée, ce qui explique qu'elles ne plaquent pas sur les murs et les marches. Je vais d'abord les peindre.

SNB13855

Pour certaines pièces complexes, j'ai été contraint de m'y reprendre à deux fois, la première découpe n'étant pas satisfaisante.

SNB13857

SNB13859

Rien n'étant droit ni d'équerre, le raccordement des morceaux fut assez compliqué, trouver le bon angle est une gageure... Tous les morceaux, mêmes ceux des parties droites, ont été fait sur-mesures avec souvent de nombreux d'essais...

SNB13862

La découpe et l'usinage des 1/4 de rond sur le dessus des plinthes représentent 3 à 4 jours de travail. Le résultat n'est pas parfait loin de là, mais la présence de plinthe métamorphose notre escalier !

Nous avons décidé de repeindre les murs de l'escalier avant de poser les plinthes.

A bientôt sur Histoires de bois,

La suite à lire ici